Championnat de France Freestyle 2015 – Paul Serin : « Si je l’ai fait 2 fois, pourquoi pas 3 ? » (interview)

Double champion de France en titre, Paul Serin est loin d’être rassasié de titres en freestyle. Le rider Naish de 21 ans compte bien faire la passe de trois, dans quelques jours à Dunkerque. Une victoire qui aurait d’autant plus d’impact que Valentin Garat et Antoine Fermon, revenus de blessure, seront eux aussi dans le Nord. Malheureux sur le récent VKWC Tarifa (19e en freestyle alors qu’il visait une 5e place), Paul Serin a l’occasion de réaffirmer sa suprématie sur le circuit national. Découvrez l’interview de l’Héraultais, réalisée avant l’étape espagnole par le site kitenews.fr

 

Kitenews.fr : Paul, tu connais le proverbe « jamais deux sans trois »… Dans quel état d’esprit abordes-tu ces France ?

Paul Serin : Oui je le connais bien, mais je ne suis pas superstitieux ! J’aborde ces championnats de France avec la même envie de gagner que dans toutes les compètes auxquelles je participe. Le fait d’avoir bien démarré ma saison et de m’être bien préparé cet hiver, me donne encore plus de motivation et j’espère que le proverbe dit vrai… En tout cas, je suis prêt et je ne vais pas me laisser faire !

Kitenews.fr : Que représente à tes yeux le championnat de France freestyle ?

Paul Serin : C’est notre seule compétition nationale de l’année en Freestyle, donc ça représente beaucoup pour moi et l’enjeu est de taille ! D’autant plus que, cette année, Valentin Garat et Antoine Fermon sont de retour de blessure. Cela promet donc une belle compète et des heats de niveau international !

Paul Serin sera au Championnat de France Freestyle 2015

Kitenews.fr : Quels souvenirs gardes-tu de l’édition 2014 ?

Paul Serin : L’édition 2014 était assez spéciale puisqu’elle était dans le sud à Leucate, donc chez moi. Toute ma famille était sur place et j’ai toujours une petite motivation supplémentaire lorsqu’ils sont là ! Remporter la finale de la double élimination face à Louis Hutter était un moment fort. J’ai dû attendre toute la journée et les conditions n’étaient pas top puis, le soir, tout est devenu parfait pour ma finale… comme si on avait appuyé sur un bouton ! J’étais comblé.

Kitenews.fr : Avec tes deux titres d’affilée, tu seras vraiment « l’homme à battre » à Dunkerque. Cela te donne t-il un avantage psychologique ?

Paul Serin : Je ne pense pas qu’on puisse parler d’avantage psychologique, puisque je connais plus ou moins tous mes adversaires. C’est vrai qu’en tant que double champion de France, j’ai un statut d’homme à battre mais ça ne me dérange pas, ça me motive encore plus ! Si je l’ai fait 2 fois, pourquoi pas 3 ?

Paul Serin sera au Championnat de France Freestyle 2015

Kitenews.fr : Quels riders aimerais-tu vraiment affronter lors de ce Championnat de France ?

Paul Serin : On est nombreux à bien rider en France et je n’ai pas de préférence particulière. Peu importe mon adversaire, je vais donner le meilleur de moi-même pour remporter le titre une troisième fois.

Kitenews.fr : Ne pas arriver en finale serait-il une grosse contre-performance ?

Paul Serin : Comme dans tous les sports, quand tu as des attentes élevées, ne pas les atteindre constitue forcément une contre-performance… Mais en compétition on gagne ou on perd, c’est le jeu ! Pour ne pas perdre, il faut tout simplement ne pas laisser place à l’improvisation et mettre l’accent sur les petits détails…

Kitenews.fr : Comment définirais-tu ton style ?

Paul Serin : J’essaie de naviguer avec le maximum de puissance, et l’aile positionnée le plus bas possible ! C’est ce qu’on nous demande sur le VKWC, et je pense que c’est la direction que le kite doit prendre aujourd’hui. Sur le championnat de France, l’impression générale joue beaucoup, donc je vais réaliser mes tricks avec de la puissance et surtout bien proprement, comme j’ai l’habitude de faire !

Paul Serin sera au Championnat de France Freestyle 2015

Kitenews.fr : Comment t’es-tu préparé physiquement ces dernières semaines ?

Paul Serin : Avant chaque étape VKWC et pendant tout l’hiver, je passe 3 matinées par semaine au CREPS de Montpellier avec Romaric Linares, mon préparateur physique. Etant le seul Français avec les genoux encore en bon état, je me contrains à une bonne hygiène de vie, en adaptant ma prépa physique et mes navigations.

Kitenews.fr : Combien d’heures passes-tu à l’eau ces jours-ci, et sur quels spots ?

Paul Serin: En ce moment, c’est un peu la quête du vent mais j’ai eu des bonnes sessions à Gruissan et Sérignan ! Sur une session à Gruissan, je passe en moyenne 2h30 sur l’eau en coupant par tranches de 45 minutes, pour gagner en explosivité. Sinon, dans des conditions plus dures avec plan d’eau clapoteux ou vent rafaleux, je préfère rider de façon plus intense mais sur une durée moins longue, pour éviter les blessures. Parfois, je fais même uniquement des heats de 7 minutes, afin de simuler une situation de compétition !

Kitenews.fr : As-tu déjà défini ton programme de tricks pour les France ?

Paul Serin : J’ai mon programme en tête depuis la première étape VKWC au Maroc ! Ensuite, je l’adapte en fonction des conditions, en rajoutant ou modifiant un ou plusieurs tricks. Une chose est sûre, pour être Champion de France cette année, il faudra faire des doubles et des beaux !

Paul Serin sera au Championnat de France Freestyle 2015

Kitenews.fr : Tu as terminé 5e à Dakhla et 9e au Vénézuela en VKWC. Ces compétitions t’ont-elles mis en confiance pour Dunkerque ?

Paul Serin : Elles m’ont surtout mis en confiance pour toute cette saison ! A Dakhla, j’avais d’autant plus de pression à cause des qualifs, alors faire une 5ème place là-bas m’as permis de lancer ma saison de la meilleure des façons. Je vais maintenant continuer de surfer sur cette vague, en espérant qu’elle m’amène le plus haut possible !

Kitenews.fr : Un petit pronostic pour ce championnat de France, chez les juniors et les filles ?

Paul Serin : Tous les ans, je suis surpris par le niveau des juniors et des filles, ils rident déjà comme des grands et les heats qu’ils réalisent sont dignes d’un niveau international ! On a pu voir le niveau de nos espoirs français au Championnat du monde Junior, et une chose est sûre : la relève est assurée ! Concernant le France, comme je le dis toujours sur 7 minutes tout est possible, et encore plus chez les juniors et les filles. Je pense que l’on aura des surprises en tout cas.

Paul Serin sera au Championnat de France Freestyle 2015

Kitenews.fr : Quels sont tes objectifs sur le VKWC cette saison ?

Paul Serin : Conserver ma place dans le top 10 puisque je suis actuellement 7ème (il est désormais 12e au ranking après Tarifa), et pourquoi pas titiller le top 5 d’ici la fin de l’année !

Kitenews.fr : Un dernier mot ?

Paul Serin : Merci Kitenews et à bientôt à Dunkerque 😉

<< Retourner aux articles
Share Button